La fondation Diyanet de Turquie a obtenu le statut de conseiller d’aide Humanitaire au 13ème sommet de l’organisation de la coopération İslamique (OCİ) réalisé le 14-15 avril 2016. Le sommet de cette coopération qui est la plus grande organisation entre les pays du monde musulman, s’est réalisé cette année avec la participation de 56 pays à İstanbul.

Ces réunions, se réalisant sous la garde des organisations non gouvernementales (ONG) actives dans le domaine d’aide humanitaire, s’organisent pour déterminer des stratégies dans le but de répondre aux besoins des peuples opprimés du monde, produire des solutions aux problèmes et pour former des organisations d’aides grâce à l’habilité à la coopération des pays adhérents.

Les conférences ont pour objectif d’administrer les travaux d’aides humanitaires, de déterminer de nouveaux champs de collaboration à ces activités humanitaires des ONG, de partager les expériences propre à ces domaines et de produire des champs de solutions aux difficultés, menaces et crises des travaux d’aides humanitaires.

La fondation Diyanet de Turquie, avec son statut de conseiller d’aide Humanitaire obtenu en avril 2016, pourra partager avec la OCİ les informations qu’elle obtiendra des pays et des régions où se trouve la guerre, la crise et la pauvreté puis ensuite collaborer, se coordonner et réaliser des consultations avec ce dernier. D’une part en apportant de l’aide aux personnes qui en ont besoin, d’une autre part elle pourra proposer des projets permanents qui préserveront ces personnes de cet état d’indigence. Notre fondation qui participera aux réunions de la OCİ dans le domaine d’aide Humanitaire sera reconnue par les organes de ce dernier.

Organisation de la Coopération İslamique

Le 5 septembre 1967, suite à l’incendie criminel de la mosquée al-Aqsa, les pays musulmans se sont réunis à la capitale du Maroc, Rabat,  puis ont pris la décision de créer l’organisation de la conférence İslamique dans le but de rassembler tous les musulmans sous un seul toit. 

En 1970, le conseil se réunissant pour la première fois aux ministères des affaires religieuses dans la ville de Djeddah en Arabie Saoudite a décidé de la création du secrétariat général et de fixer son siège provisoire à Djeddah, jusqu’à la libération de al-Aqsa.

En 2011, lors du 38ème Conseil des Affaires Etrangères, le nom de l’organisation a été changé par Organisation de la Coopération İslamique (OCİ).

La mission et Vision de l’organisation :

  • Être la voix commune du monde musulman, renforcer la coopération et la solidarité entre les états membres.
  • Consolider les pouvoirs pour lutter contre les difficultés du monde musulman, protéger les intérêts communs.
  • Encourager pour le respect de la souveraineté, l’indépendance et l’intégralité des territoires des Etats membres.
  • Aider à l’atteinte de l’objectif de la progression humaine et économique des Etats membres.
  • Protéger l’image réelle de l’İslam et résister aux démarches qui ont pour but d’endommager cette image.
  • Soutenir les recherches dans les domaines de la science, la technologie et du développement et collaborer dans ces domaines.

Les Etats Membres :       

İl se trouve dans l’organisation 57 Etats membres : Afghanistan, Albanie, Azerbaïdjan, Bahreïn, Bangladesh, Bénin, Emirats Arabes Unis, Brunei, Burkina-Faso, l'Algérie, Djibouti, Tchad, Indonésie, Maroc, Côte-d'Ivoire, la Palestine, le Gabon, la Gambie, la Guinée, La Guinée-Bissau, Guyana, Iraq, Iran, le Cameroun, le Qatar, le Kazakhstan, le Kirghizistan, Korn sont, le Koweït, la Libye, le Liban, les Maldives, la Malaisie, le Mali, l'Egypte, la Mauritanie, le Mozambique, le Niger, le Nigeria, la Turquie, le Pakistan, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Suriname, Arabie Saoudite, Tadjikistan, Togo, Tunisie, Turkménistan, Turquie, Ouganda, Oman, la Jordanie et le Yémen (l’adhésion de la Syrie a été suspendue lors du IVème sommet d’exception du OCI entre le 14-15 aout).

Il se trouve également en plus de ces membres les Etats et organisations observateurs; les Etats observateurs sont : la République turque de Chypre du Nord, la Bosnie-Herzégovine, la République centrafricaine, la Russie et la Thaïlande ; et les organisations observateurs sont : ECO (Organisation de coopération économique / ECO), l'ONU (Nations Unies / ONU), Mouvement des non alignés (non alignés Mouvement / NAM), la Ligue / Ligue arabe, l'Union africaine, Union PARLEMENT, Organisation de la coopération islamique (OCI Union parlementaire des Etats membres / UPMOCI), Moro Islamic Liberation Front (Front de libération islamique Moro / MILF)

Les Etats membres deviennent tour à tour par groupe géographique (Arabe, Asie et Afrique) pays hôtes à ces réunions de sommet. De sa création à aujourd’hui 13 sommets d’İslam et 4 sommets d’exceptions ont été réalisés sous l’organisation des différents pays hôtes. La 13ème réunion de sommet a été réalisée à İstanbul le 14-15 avril 2016 suite à la relève de la Turquie du présidentiel périodique après l’Egypte. Le présidentiel de la Turquie continuera jusqu’à 2019.

Organisation de la Coopération İslamique 13eme sommet d’İslam, 14-15 avril 2016

 L’intitulé du sommet réalisé le 14-15 Avril 2016 à Istanbul a été déterminé comme « réunion d’union et de solidarité pour la justice et la paix ». Au 13ème sommet, dont la Turquie a pris la relève du présidentiel périodique, 21 présidents d’Etat, 6 présidents de gouvernement, 9 présidents et vice-présidents, 12 ministres et les musulmans Tatars de Crimée et les musulmans d’Arakan ont été reçus.

  • Pour la première fois depuis sa création un sommet s’est réalisé en Turquie.
  • Ce sommet, dont le Roi Salmane et Hassan Rohani ont participé, a réuni pour la première fois un roi d’Arabie Saoudite et le président de l’Iran. C’était la première réunion de deux Etats dont les relations diplomatiques ont été rompues.
  • Les présidents d’Etat du Yémen et de l'Iran, dont leurs relations ont été corrompues et leurs relations diplomatiques ont été terminées, se sont réunis pour la première fois suite à l’action Houthis supportée par l’Iran.
  • Cette réunion dont la Turquie a pris la relève du présidentiel périodique par l’Egypte, a occasionné la plus grande visite de haut niveau depuis le gouvernement du coup d’état. 
  • Apres la coalition internationale menée par les USA, pour la première fois une lutte contre le DAES a été initiée par une organisation.

À ce sommet, le projet d’obtention de statut de consultation de notre fondation, suivi par la fondation Diyanet de Turquie, direction des projets et des services étrangers a été accepté. Grâce à ce statut notre Fondation pourra participer aux réunions réalisées par l’organisation de la coopération İslamique, faire des exposés et avoir un rôle primordial dans les activités d’aides humanitaires dans les différents endroits du monde. 

En plus de cela, le document de « OCI-2025 : Plan d’action » qui a des objectifs dans différents domaines pour les 10 années à venir a été accepté. Dans le programme d’action, en plus des objectifs principaux depuis la création de OCİ, 18 articles ont été ajoutés dans l’intention de les réaliser jusqu’à 2025.

Les objectifs principaux d’OCİ

  • Prendre en main les sujets intéressants des Etats membres, tout en respectant le statut et les principes de l’OCİ.
  • Coopérer et collaborer pour la solidarité İslamique dans les domaines politiques, sociaux et économiques des Etats membres.
  • Agir collectivement pour la réalisation des objectifs.
  • Préparation d’un cadre juridique, pour l’élimination de la corruption.
  • Assurer une synergie pertinente et une coordination pour empêcher toute coïncidence et répétition.
  • Réaliser de façon harmonieuse les nouvelles décisions prises avec les stratégies présentes.

Les titres déterminés dans le plan d’action 2015

Les réformes institutionnelles de OCI : Palestine et AL-Quds, la lutte contre le terrorisme, la radicalisation, l'islamophobie, le sectarisme, la proportionnalité, le dialogue interreligieux et l'harmonie, la paix et la sécurité, l'environnement, le changement climatique, la durabilité, la lutte contre la pauvreté, le commerce, l'investissement et la finance, l'agriculture et la sécurité alimentaire, l'emploi, les infrastructures et l'industrialisation, la science, la technologie et l'innovation, l'éducation, la santé, l'autonomisation des femmes, la promotion du bien-être de la famille et de la sécurité sociale, l'action humanitaire islamique commune, les droits de l'homme, la bonne gouvernance et la reddition de comptes, les médias et la diplomatie publique, de l'information et de la technologie de communication, de la structure de l'information numérique.

Le plan d’action 2025 de l’OCI

  1. Selon les accords établis, les contrats et les déclarations, le plan d’action 2025 de l’OCİ est la deuxième phase du plan d’action de 10 ans convenu en 2005.
  2. Le plan d’action 2025 a pour but de réaliser l’union et la solidarité entre les Etats membres, le développement des peuples, de découvrir des intérêts communs sur la scène internationale et améliorer l'image de l'Islam.
  3. Le thème principal de l'Organisation est l'occupation israélienne des Palestiniens et des Arabes. Ce sujet va rester à l’ordre du jour de l’OCI jusqu’à la fin de l’occupation.
  4. La fin du conflit en Syrie, Irak et Lybie mais aussi la restructuration en Afghanistan, au Yémen, au Somalie, au Mali et du Côte-d’Ivoire, des décisions seront prises pour la résolution des problèmes des musulmans des Etats membres et des minorités musulmanes dans les Etats non membres.
  5. Les principes de l’organisation vont favoriser la création des conditions favorables loin de la discrimination culturelle, la science et la technologie, donneront la priorité au développement des droits des femmes et l’éducation des enfants.
  6. La paix est essentielle pour le développement. Par conséquent, l'OCI vise à fournir la paix, la sécurité et le développement dans le monde musulman et au-delà.
  7. L’agenda de l’organisation a été élargi en ajoutant au développement humain déjà présent, des domaines comme l’autonomisation socio-économique, la santé, la bonne gouvernance, les droits de l’homme, l’eau et l’assainissement.
  8. Les valeurs culturelles communes des Etats membres et leurs croyances relient les pays d’une manière indéfectible. Pour cette raison, l'action islamique commune, constitue le squelette de l'organisation. En raison des nombreux problèmes qui sont en attente d’une réponse, l’organisation approuve la coopération avec les partenaires au niveau régional et national.
  9. Pour le développement politique et économique, le plan de l'OCI 2025 a été renouvelé par les Etats membres, par les institutions internationales et les organisations collaboratrices.
  10. Le plan d'action de 10 ans a été accepté lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères réalisée à Djeddah le 18-19 Juin 2014. Ce plan a été créé avec les données demandées aux sous-agences de l’organisation et a pris  une forme définitive avec les entretiens réalisés en 2015.
  11. Le plan d’action 2025 est divisé en une introduction et deux parties. La première partie examine les raisons de la sélection des 18 articles qui auront une priorité. La deuxième partie explique les objectifs stratégiques fondés sur les résultats des organisations parties prenantes et les sous-agences de la coopération pour le développement des domaines prioritaires.