Les Rohingyas, cette minorité musulmane de l’État d’Arakan en Birmanie (Myanmar) est persécutée depuis plusieurs années et les violences qui leur sont affligées ont gagné de l’intensité lors de ces derniers jours.

Un grand nombre de Rohingyas ont perdu la vie suite à l’oppression du gouvernement et les attaques de bouddhistes extrémistes alors que des milliers d’entre eux tentent de fuir la terreur en essayant de passer la frontière pour se réfugier au Bangladesh.

Le gouvernement birman est accusé de nettoyage ethnique envers cette minorité musulmane qui ne peut fuir le massacre et qui est qualifiée par l’ONU comme étant « la minorité la plus persécutés au monde ». Les droits en tant qu’être humain de ces musulmans sont gravement violés en Birmanie et les forces armées du gouvernement rayent de la carte les villages appartenant à cette minorité alors que des milliers de civils sont contraint de quitter leurs terres et leurs maisons.

Le nombre de Rohingyas ayant pu fuir le massacre conjoint de l’armée birmane et des bouddhistes nationalistes a atteint les 150 mille. Ces derniers tentent de survivre dans des conditions très difficiles à la frontière avec le Bangladesh.

Les attaques menées par les forces armées depuis le 25 août dans l’État d’Arakan sous prétexte de lutter contre des groupes de militants armées ont causé la mort d’un grand nombre de civils musulmans. Ces attaques ont visé plus de 60 villages dont la plupart ont été entièrement brûlés et rayés de la carte.

Des milliers de Rohingyas tentent de fuir pour sauver leur vie et essayent d’atteindre le Bangladesh par voie terrestre et maritime. Ils sont actuellement des dizaines de milliers à attendre dans la zone frontalière avec le Bangladesh. Les observateurs qui sont sur place indiquent qu’il faut apporter une aide humanitaire d’urgence dans les plus brefs délais et décrivent la situation en disant qu’il n’y a pas de mots pour exprimer l’intensité des violences en Birmanie (Myanmar).

La Fondation Diyanet de Turquie ne reste pas indifférente face à ce massacre perpétré dans l’État d’Arakan et se trouve aux côtés des Rohingyas depuis les évènements de 2012. Les programmes d’aides continuent depuis cette date et aujourd’hui encore nous n’abandonnons pas ce peuple opprimé et essayons de faire de notre mieux pour leur venir en aide.

Nous déclarons être aux côtés de cette minorité massacrée sous le silence de la scène internationale et appelons tout le monde à ne pas rester indifférent face à cette situation et de tendre la main à ce peuple en leur venant un maximum en aide pour subvenir à leurs besoins.

« N’abandonne pas les Rohingyas » et envois un SMS au 5601 en écrivant ARAKAN pour faire un don de 10 TL (Livre turque) afin de soutenir ce peuple. Vous pouvez également faire un don en ligne via notre site www.bagis.diyanetvakfi.org.tr ou bien effectuer un virement bancaire (coordonnées bancaires disponibles sur notre site).

 

Nos coordonnées bancaires:

Vakıfbank

TL İBAN: TR25 0001 5001 5800 7306 2806 34

Halkbank

TL İBAN: TR89 0001 2009 3960 0005 0000 76

Ziraat Bankası

TL İBAN: TR89 0001 0025 3207 9673 6652 37

USD İBAN: TR57 0001 0025 3207 9673 6651 34

EURO İBAN: TR44 0001 0025 3207 9673 6651 74

SWİFT CODE: TCZBTR2A