10/03/2017

Le président des Affaires Religieuses de Turquie et celui de l’administration de la Fondation Diyanet de Turquie, Mehmet Görmez a annoncé les lauréats des prix İnternationaux de Bienfaisance.

 

Mehmet Görmez a annoncé les lauréats avec le directeur général de la Fondation Diyanet de Turquie Mustafa Tutkun et son adjoint Abdurrahman Çetin lors d’un communiqué de presse. Les récompenses seront offertes par le Président Recep Tayyip Erdoğan le Dimanche 12 Mars à 13:00 dans le centre des Congres Haliç.

Le 15 juillet avec l’héroïsme que le peuple turc a exposé, le grand prix de fidélité est remis à la propre spiritualité de notre peuple.

 

UN ARBRE, UN ACTE DE BİENFAİSANCE

MUSTAFA GÖÇER/KAYSERİ

Mustafa Göçer, technicien retraité de 59 ans vivant à Kayseri, il sème l’amour dans la terre depuis 40 ans pour les générations suivantes. Depuis sa retraite Mustafa Göçer boise tout terrain nu et greffe l’amour de la nature à ses élèves lors des randonnés qu’il organise. Göçer a réuni jusqu’aujourd’hui plus de 60 000 personnes avec la nature et 1 Million de graine avec la terre.  Avec le mouvement de bienfaisance qu’il a commencé pour laisser un meilleur monde aux générations suivantes, il a fait gagner en 40 ans des milliers d’arbre à notre pays.

 

 

ALLUMER UNE BOUGİE DANS L’OBSCURİTE

MUHAMMED EYÜP/PAKİSTAN-İSLAMABAD

C’est l’histoire d’un sapeur-pompier pakistanais luttant contre les feux d’ignorances… Mouhammed Eyüp, parce qu’İl avait perdu son père alors qu’il était tout petit, a été obligé à la fois de travailler et à la fois de continuer ses études. C’est un bénévole d’éducation qui a dédié sa vie à la formation des enfants travaillants dans les rues de la ville d’İslamabad. 

Mouhammed Eyüp qui lui aussi a poursuivi ses études dans de très mauvaises conditions, a commencé il y a 30 ans, a donner des cours dans un parc à un enfant qui n’avait pas les moyens pour étudier et qui lavait des voitures pour vivre. Le nombre de ses élèves a augmenté de jour en jour… İl a même oublié le nombre d’enfants  dont il a donné des cours tout en leur achetant des cahiers et stylos dans le parc à proximité du parlement. Mouhammed Eyüp donne aujourd’hui des cours à 200 élèves.  

Le sapeur-pompier âgé de 58 ans passionné par l’éducation, rêve d’ouvrir une école une fois qu’İl sera retraité.  

 

LA BİENFAİSSANCE EST UN EFFET DE PAPİLLON

MERVE ÇİRİŞOĞLU/İSTANBUL

L’étudiante à l’université de Boğazici Merve Çirişoğlu, a commencé en 2011 avec ses amis un projet de marque page. Ils avaient pour but être espoir aux opprimés en vendant les marques pages qu’ils ont réalisés eux-mêmes. Tout d’abord grâce aux 360 Tl (livre turque)  qu’ils ont récoltés les yeux de 3 patients atteints de cataracte ont été ouverts. Puis grâce aux medias sociaux le projet qu’ils ont commencé s’est transformé en un mouvement de bienfaisance. La somme suffisante pour 21 opérations de cataracte a été récoltée. Ils ont pu faire construire un orphelinat de 46 personnes dans le 4eme plus pauvre pays d’Afrique en parvenant à un don de 130.000 TL.

Le pas que Merve Çirişoğlu a fait envers la bonté s’est multiplié de jour en jour et aujourd’hui elle peut répondre grâce à ce mouvement aux besoins de 238 orphelins se trouvant en Turquie, au Moyen-Orient, Aux Balkans, en Asie du Sud-est et en Afrique. Avec le soutien des Bénévoles le projet de marque page continue dans 64 villes de la Turquie et 5 pays différents. La bienfaisance est un effet de papillon. Elle commence avec de petits pas mais devient une grande marche.

 

LA BİENFAİSANCE C’EST DİRE TOUT FORT LA VERİTE QUAND TOUT LE MONDE L’İGNORE.

SUSANNA BARAKAT/ABD-SAN FRANSİSCO

Susanna Barakat a été profondément affectée par le fait que son frère Deah, sa belle-sœur Yusor et la sœur de Yusor Razan soient victimes d’un assassinat islamo phobique par leur voisin Craig Hick le 10 février 2015 dans la région du Caroline du Nord de L’USA.

Barakat qui est médecin a l’hôpital de San Francisco est devenue une voix courageuse en Amérique où la marginalisation et la discrimination est au top, pour crier tout fort les maux de la discrimination et le crime de la haine. Depuis 2015 elle se bat sur chaque plateforme pour mettre fin à la haine et la discrimination. Puis chaque un nouveau participe à son combat. Il est difficile de crier tout fort la vérité où tout le monde l’ignore. Susanna Barakat réussi ce qui est difficile. 

 

LA BİENFAİSANCE EST LA CLE QUİ PEUT OUVRİR TOUT CŒUR.

YAHYA KAMÇI/DİYARBAKIR

Yahya Kamçı de Diyarbakır, professeur de sciences sociales depuis 17 ans et en même temps un ambassadeur de paix qui a mis fin à 1174 querelles dans la région où il vit.  Il est aussi un professeur idéaliste qui a initié plusieurs projets sociaux. C’est celui qui a débuté les projets de collecte de 150 000 bouchons, 2000 litres de d’huiles usées et 250 kg de piles usées pour pouvoir acheter de fauteuils roulants.

En 2015 Kamçı a été choisi par le ONG à Diyarbakır le professeur de l’année et il avait dit « la paix est le plus beau du  monde » puis il a ajouté «  je rêve d’un monde où la paix dominera. La Bienfaisance est la clé qui peut ouvrir tout cœur... »

 

OUVRİR SON CŒUR AUX HUMAİNS

CAVİT&HAFİZE ETLEÇ/ANKARA

Le couple d’Etleç est un des meilleurs exemples d’être Ansar, ils ont  consacré leur vie aux réfugiés syriens.  La porte du foyer de ce couple âgé est ouverte presque 24 heures. Monsieur Cavit et Madame Hafize aidant les 2500 familles syriennes se trouvant dans la région, sont devenus comme la famille des refugiés de la région.  Les dons arrivant dans cette région sont confiés à ces deux bénévoles puis ce couple les distribue aux familles qu’il détermine. Sans aucune attente, jour et nuit, ils distribuent les dons puis en même temps ils partagent les souffrances et peines des refugies. Dans ceux qui rendent visite au couple Etleç qui ont transformé leur retraite à un mouvement de bienfaisance se retrouve des ONG, des bénévoles et des hauts fonctionnaires.

Ce couple qui a consacré leur vie aux réfugiés, crie tout fort encore une fois sur ce monde ou les portes sont fermées à l’humanité qu’ouvrir les portes du cœur est la bienfaisance elle-même.