08/03/2017

La Fondation Diyanet a effectué, au Ghana, l’ouverture de six puits dans le cadre du projet « une goutte de vie ».

Le spécialiste des services à l’étranger du département des services sociaux et des actions de charité, Abdullah Ucak, a indiqué que la Fondation Diyanet poursuit dans le cadre du projet « une goutte de vie » la construction de puits d’eau afin que le peuple d’Afrique puisse accéder à l’eau potable.

Il a ensuite précisé que six puits avaient été construits à 350 km de la capitale Akra dans les quartiers d’Adomasa, de Pukokrom, d’Aferoyem, d’Adeega, d’Awaso et de Sonyaney de la ville de Kumansi.

Des forages entre 100 et 120 mètres de profondeur ont été effectués et des pompes électriques y ont été installées pour que les populations puissent avoir usage de l’eau qui coule dorénavant des robinets de ces six puits. « Ces puits d’une capacité de 10 tonnes pourront satisfaire aux besoins d’eau potable des habitants de la région durant une période de 20 à 25 ans. Les populations qui devaient jusqu’à ce jour marcher plusieurs kilomètres pour pouvoir accéder à l’eau potable pourront dorénavant faire usage de l’eau des puits avec aisance et simplicité » a-t-il souligné.

Ucak a tenu à rappeler que la Fondation Diyanet poursuit ses travaux de forage et de construction de puits à Madagascar, au Burkina Faso, au Ghana, en Somalie et à Gaza.

Un des dignitaires de la région, Ali Salih, a affirmé que l’un des problèmes principaux des habitants de la région est l’accès à l’eau potable et a déclaré : « grâce à ces puits, plus personne n’aura à marcher des kilomètres pour pouvoir accéder à l’eau potable. Nous remercions le gouvernement et le peuple turc qui n’oublie en aucun cas ses frères et sœurs d’Afrique »