23/08/2017

Le Président adjoint, Prof. Dr. Yavuz Ünal, de la Présidence des Affaires Religieuses a dit, au sujet du don de sacrifice que la Fondation Diyanet de Turquie prévoit recevoir « cette année nous avons défini un objectif de 275 000 sacrifices mais mon attente est environ de 300 000. A cette époque où la famine et la pénurie sont répandues dans le monde entier et que la Turquie est devenue un espoir, le peuple de l’Anatolie va répondre à ce besoin ».

« La réunion régionale de l’organisation du sacrifice par procuration de l’année 2017 » est réalisée au centre du Mufti de Samsun avec la participation des imams et muftis de la région de la Mer Noire.

Lors de son discours, Ünal a signalé que la Présidence des Affaires Religieuses et TDV vont réaliser des sacrifices dans 400 points différents de 135 pays.  

Il a également souligné que vont être choisies les régions les plus démunies et en besoin.  Ensuite il a ajouté : «  TDV a pris en considération les besoins de chaque région. Les sacrifices vont être réalisés à la fois dans 135 pays différents. Dès la réalisation des sacrifices cela va être communiqué aux donateurs. L’an dernier, nous avions utilisé ce même système ».

Ünal a signalé qu’ils ont atteint plus de 245 000 dons de sacrifice l’an dernier alors qu’un objectif de 225 000 avait été défini.

Par la suite, Ünal s’est exprimé de cette façon : « cette année nous avons défini un objectif de 275 000 sacrifices mais mon attente est d’environ 300 000. A cette époque où la famine et la pénurie sont répandues dans le monde entier et que la Turquie est devenue un espoir, le peuple de l’Anatolie va répondre à ce besoin ».

Il a finalement déclaré que le montant du sacrifice par procuration cette année du TDV est de 850 TL en Turquie et 600 TL à l’étranger.

Puis il a continué à s’exprimer : « Ces Dons de Sacrifices sont une occasion pour tendre notre main d’aide à nos frères que nous ne connaissons pas de l’Afrique à l’Asie, de l’Orient à l’Amérique du Sud. L’égorgement des sacrifices est réalisé de façon conforme aux rituels islamiques puis ils sont distribués aux personnes en besoin vivant dans notre pays ainsi qu’aux camps des refugiés, aux pays souffrants de la famine jusqu’aux régions isolées où il manque le Selam d’un seul Musulman. Nous allons les faire parvenir aux vrais démunis des 7 continents ».