22/06/2017

Le Président des Affaires Religieuses Prof. Dr. Mehmet Görmez a organisé une conférence de presse à l’occasion du mois de Ramadan.

Le présidant parlant dans la salle de conférence du Présidence des Affaires religieuses a partagé avec le grand public le thème du ramadan 2017.

Le président Görmez enregistre que la Présidence des Affaires Religieuses et la Fondation Diyanet de Turquie  ont déterminé comme thème du Ramadan 2017  « chaque être a un droit sur toi » et « tes frères et sœurs ont un droit sur toi » puis il a également fait des rappels à propos du mois de Ramadan. Quelques grandes lignes de son discours sont de cette façon :

« Le Ramadan arrive à un moment où nos cœurs stériles ont besoin de la miséricorde comme les le sol stérol qui a besoin de la pluie … »

Le Ramadan, arrive à un moment ou nos cœurs sont stériles comme le sol stérile en besoin d’eau et devient le remède de toutes nos peines. Le Ramadan transforme l’univers dont nous vivons et toute la nature à un sanctuaire. Le Ramadan arrive chaque année pour changer notre vie banale et change notre vie monotone.

Le Ramadan nous dit chaque année : «  Oh l’humanité ou vas-tu, quelle est ta direction ? 

Refrénez votre ego et vos désirs. 

Arrêtez vos malices pour lesquelles vous avez sacrifié votre vie ».

« Le Ramadan est une magnifique civilisation  qui vient chaque année pour nous rappeler ce que nous avons oublié … »

Le Ramadan est en lui-même une grande civilisation. Cette civilisation qui nous ramène notre Saint Coran chaque an.

Il nous amène à chaque fois la sainteté de l’âme avec l’intermédiaire de sa joie,  l’abondance du sahour et avec le culte du jeûne. Le mois du ramadan vient également pour nous rappeler nos frères et sœurs et ce que l’on a oublié. Nous oublions nous-même, notre créateur, nos enfants, nos frères et sœurs, notre voisin, l’orphelin, le pauvre et le démuni.

Le Ramadan vient dans le but de nous faire souvenir tout ceci.

Si nous valorisons bien en tant que la communauté des croyants cette grande occasion que notre créateur nous propose chaque année, ce mois deviendra une école,  une médressé, une université qui nous mènera au salut.   

«  La morale est le noyau et le centre de la dévotion.. »

Pour nous les musulmans le plus grand danger c’est la routinisation, banalisation de nos cultes les réduire aux formes et perdre le sens des cultes. Chaque musulman doit avoir une réflexion à propos de la relation des cultes et le but des cultes qui sont les valeurs morales. Ceux qui se considèrent comme pratiquant doivent jeter un coup d’œil à leur dévotion et à la place où se trouve leur réflexion morale. La morale est le noyau et le centre de la dévotion. Tous les cultes sont ordonnés pour former des individus puis des sociétés ayant de grandes valeurs morales. Si nous transformons nos cultes à des formes physiques, si nos cultes ne nous amènent pas à des valeurs morales, si un individu continu à faire ses actes malhonnête tout en continuant ses cultes, tous ceux-ci sont les indices que ses prières n’ont aucune valeur au sein de notre Créateur.

«  Le Ramadan vient nous changer, ne changeons pas le Ramadan.. »

Les musulmans ont aussi un autre danger face aux cultes : tenter de changer les cultes. Nous disons chaque an «  le Ramadan vient nous changer, ne changeons pas le Ramadan ». nous ne devons pas transformer le Ramadan à un divertissement. Nous devons prendre soin de toutes les valeurs que ce suprême hôte, le Ramadan, nous amène chaque an. Cela est de même pour chacun de nos prières. Nous ne pouvons pas faire du mal au Ramadan en dégénérant ses valeurs. Tout d’abord le Ramadan vient pour nous changer, ne nous le changeons pas avec ce que l’on fait.

« il ne faut pas transformer les dîners de ftour à des tables de gaspillages.. »

Ne transformons pas nos ftours à des tables de gaspillages. Ne convertissez pas vos diners de ftours à des tables de luxes où vous invitez seulement des riches. Il ne faut pas que les riches se contentent seulement de faire une contribution aux pauvres. Je veux également signifier qu’ils doivent participer aux diners des démunis en compagnie de leur enfants et familles. Que eux ne viennent pas partager le diner des riches au contraires c’est aux riches de raccompagner les tables des pauvres. Je fais cet appel à tous mes frères. Le Ramadan est une grande occasion pour nous. C’est une grande occasion pour tenir debout notre unité, fraternité, notre conscience de nation et toutes les valeurs qui font de nous une nation.

«  La dignité des pauvres et la même des riches.. »

Nous avons réchappé à plusieurs dangers entre le Ramadan dernier et ce Ramadan. Nous avons subi une grande trahison comme le 15 juillet. Puis la confiance sociale a été bouleversé voire s’anéanti. La confiance des individus envers l’un et l’autre a été perdue. Faut voir le Ramadan comme une opportunité pour rétablir la confiance entre les frères et sœurs et le lien entre les cœurs.  Par contre lorsque l’on fait cet aide et contribution on doit respecter la morale et les manières de ceux-ci.  Nous n’accomplissons pas, nous ne pouvons pas accomplir notre tâche seulement en déposant des paquets devant les portes. Allah dit dans le Coran « N'annulez pas vos aumônes par un rappel ou un tort, comme celui qui dépense son bien par ostentation devant les gens » le pauvre peut être pauvre par contre sa dignité est la même que celle du riche. Donc nous devons aider sans vexer personne.

« Aucun de nos frères et sœurs se réfugiant dans notre pays, aucun de nos mouhajir ne doit se sentir seul … »

Notre pays se charge d’être Ansar, et devient Ansar à ses frères et sœurs mouhajir. Nous devons augmenter nos charges d’Ansar pendant le Ramadan. Aucun de nos frères et sœurs se réfugiant a notre pays, aucun de nos hôtes, aucun de nos mouhajir ne doivent pas vivre le mal du pays, ne les faites pas ressentir qu’ils sont seules. Il faut que nous ouvrions nos portes et cœurs à ces personnes et il faut que nous les ré-embrassions. Si vous rencontrez des gens mendiez sur votre route le soir quand vous rentrez chez vous pour le ftours, s’il vous plait prenez les avec vous et offrez leur une assiette. Ramenez les chez vous au lieu de leur donner quelques sous. Et de cette façon aucune personne, aucun frère mu’min restera dans les rues. Ne nous rassemblons avec joie pour le ftour lorsque nos frères sont dans cet état dans les rues.

Cette Année le thème du Ramadan est « chaque être à un droit sur toi… »

Cette année le thème du Ramadan est « chaque être  un droit sur toi ». la notion de droit est une des notions les plus centrales de notre civilisation. La source du droit c’est Allah en lui-même. Celui qui respect ce qui arrive d’Allah croit alors en la vérité. Nous, principalement nous ne devons pas oublier les droit sur nous leur du jeûne. Chaque être à un droit sur nous, chaque humain a un droit sur nous. Nos parents, notre épouse(e), nos enfants, nos voisins, les orphelins, les voyageurs, les pauvre, et les démunis ont des droit sur nous. Le musulman démuni se trouvant dans le coin le plus isole du monde à un droit sur nous. Chaque animal abandonné dans la rue a un droit sur nous. Tout être ayant une âme a un droit sur nous. Le prophète a dit « donner ce qu’il a de droit celui qui a un droit » puis « Allah pardonnera tous pêché sauf le droit de quelqu’un qu’un individus a gardé sur lui-même (droit d’un humain) »

Alors, ce Ramadan nous devions tous ensemble comprendre cette notion de droit. Nous devons nous souvenir que chaque être a un droit sur nous tout en pensant aux animaux abandonnés.

« Le Mu’min ne gardera pas dans sa bouche le droit d’un orphelin.. »

Je demande à chaque individu jeunant pendant ce mois de ramadan de prendre un stylos et cahier et de se poser la question suivante «est-ce qu’un individu a un droit sur moi ? ».  Qu’il réfléchisse si un orphelin a un droit sur lui. Qui a un droit sur moi ? Jusqu’où nous nous prenons soin du droit des parents ? Combien de nos voisins connaissons-nous ? Aujourd’hui il n’existe plus aucune relation dans les bâtiments, les gratte-ciels qui ont transformé la ville a une masse de bêton. Les voisins ne se connaissent plus. En prenant en compte tout cela nous devons vivre le Ramadan dans le cadre de la notion du droit en pensant que chaque être a un droit sur nous.

Réglons tous les droits que l’on a sur nous avant la fin du Ramadan et parvenons à tout être ayant un droit sur nous.

« Nos 90 000 mosquées sont prêtes avant le Ramadan pour que les prières puissent s’accomplir en toute sérénité.. »

Nos 90 000 mosquées sont prêtes avant le Ramadan pour que les prières puissent s’accomplir en toute sérénité lors du Ramadan. Nous avions des manques de personnel, nous avions compensé une grande partie du manque. inchaAllah aucune de nos mosquées ne sera vide pendant le Ramadan.  Nos collaborateurs ont effectués et continuent également à effectuer le travail nécessaire pour que nos mosquées soient prêtes pour accueillir les femmes, les enfants et nos citoyens handicapés. Dans toutes nos mosquées les Moukabala vont se réaliser.  Ne n’oublions pas que la raison d’être du Ramadan est le Coran. Dans toutes nos villes et communes au moins dans une mosquée la prière de terawih va s’accomplir avec des Hatim (lecture du coran en entier).

« Diyanet amène au Ramadan l’aide au monde entier »

Notre organisation des affaires religieuses (Diyanet) est venue à un point où même les musulmans vivant au Vietnam profitent de la Présidence des Affaires Religieuses. Nous avons des frères qui ramènent ce service aux musulmans de l’Haïti, de l’Afrique, de l’Europe, de l’Asie. Ces personnes ont retrouvé leur place. Ils se sont dispersés dans leur lieu de fonction. 

Nous allons İnchaAllah partager ces bontés, bienfaisances, cette abondance, cette bénédiction avec le monde entier.  Je remercie Allah énormément pour cette grâce qu’il nous a accordé en tant que la présidence des affaires religieuses. Ce service ne va pas être seulement rendu par le personnel de notre organisation Diyanet mais aussi avec l’aide  de tous les professeurs de nos facultés de théologie et des sciences islamiques, de nos lycées d’İmam Hatip, nos professeures de religion travaillant dans les écoles élémentaires aux quelles les mosquées sont ouvertes.

« Je souhaite de mon Créateur  que les programmes télévisés se transforment en des programme expliquant les civilisations de l’İslam avec le chemin principale du Coran sans faire recours à des superstitions.. »

Pendant le Ramadan les programmes aux Radios et télévisés vont continuer. Je souhaite de mon Créateur que ces programmes se transforment en des programmes expliquant les civilisations de l’islam avec le chemin principal du Coran sans faire recours aux superstitions, en partageant seulement le chemin de la vérité de l’İslam sans faire appel à l’exagération. Je remercie mes frères et sœurs contribuant à ces services. Par contre il existe des points que nous devons tous faire attention. Nous allons partager toutes nos activités de Ramadan comme une bibliothèque avec nos frères et sœurs et nos compatriotes  sur le site internet ramazan.diyanet.gov.tr

« La Fondation Diyanet de Turquie va être la voix de la bienfaisance dans 64 pays et 278 régions.. »

La présidence des Affaires Religieuses rend ces services avec la Fondation Diyanet de Turquie. Notre Fondation Diyanet de Turquie va continuer à être la main universelle de bienfaisance chaque année avec le Ramadan, aussi à l’Aïd et ainsi a tout autre moment.  Elle va continuer à partager pendant le Ramadan, vos Sadaqat (aumônes), vos Zakat et votre bienveillance d’une partie avec les individus de notre peuple et d’une autre partie avec le monde entier avec tous les démunis et opprimés du monde entier. Cette année nous allons être la voix de la bienfaisance dans 64 pays et 278 régions avec nos cœurs et nos personnels. Nous avons des frères et sœurs dans ces 64 pays et 278 régions qui n’ont même pas un verre d’eau, un petit morceau de pain pour leur ftour. Nous allons transporter la main de bienfaisance de notre peuple à ceux qui se trouvent dans les diverses régions du monde et continuer inchaAllah à leur revenir avec des invocations.

«  Nous initions un nouveau travail en tant que la présidence des affaires religieuses au niveau du culte de Zakat..» 

Je veux annoncer par ici qu’en tant que la Présidence des Affaires Religieuses nous initions un nouveau travail de Zakat. La Présidence des Affaires Religieuses a guide pour toutes les prières comme la Salat, le Jeune, Le Pèlerinage, le Sacrifice jusqu’aujourd’hui. La Zakat n’est pas seulement ce qu’Allah nous a ordonné de donner pour que chaque musulman aide tous les pauvres, les ouvriers et les orphelins de son entourage. Puisque nous traitons la notion de droit, le pauvre a un droit sur les biens du riche comme le droit de notre enfant héritier sur nos biens.

« İls ont adressé à ce peuple avec la Zakat de ce peuple, les soldats du peuple, leur tanks et  leur fusils. Nous devons avoir conscience de cela… »

Dans le passé, quand nous observons les évènements douloureux que nous avions vécu nous avions remarqué que le culte de Zakat a été souvent exploité.  İls ont adressé à ce peuple avec la Zakat de ce peuple, les soldats du peuple, leurs tanks et  leurs fusils. Nous devons avoir conscience de cela… Nous devons former à ce sujet une nouvelle sensibilisation et une conscience. En priorité  chaque musulman riche doit donner sa Zakat lui-même aux pauvres de son entourage. Je veux exprimer que nous en tant que la Fondation Diyanet et La Présidence des Affaires religieuses, nous sommes prêts  à guide ce culte avec un système avec lequel tout le monde peut suivre avec tranquillité.  Nous allons expliquer de la meilleure façon comment nous allons être intermédiaires en tant que la Fondation Diyanet entre le pauvre et riche, l’ouvrier et le patron au sein des cultes de Zakat et Fitre. 

«  les activités d’impertinence envers Diyanet n’a même pas la valeur d’un point, ni au sein de l’histoire de Diyanet, ni au sein de l’histoire d’appel du Prophète d’Allah… »

Mes chers amis bénévolats de religion, chers adhérents de Diyanet que les mauvaises campagnes envers notre Présidence et nos services  ne vous mènent pas au désespoir. Ces activités n’ont même pas la valeur d’un point, ni au sein de l’histoire de Diyanet, ni au sein de l’histoire d’appel du Prophète d’Allah. Au contraire tous ces mensonges, calomnies, doivent vous mener à travailler avec amour.

«  Nous ne pouvons pas même en tant que Diyanet  nous énerver envers celui qui garde le droit du orphelin en lui-même.. »

Quand vous remarquez une valeur corrompue sachez que c’est en raison d’une imperfection de notre service. Nous ne pouvons pas nous énerver envers quelqu’un. Nous ne pouvons pas critiquer quelqu’un qui ment, qui garde en lui le droit de l’orphelin et qui se juge comme pratiquant. Nous devons reconnaitre nos imperfections lorsque nous observons leur lacune. Nous devons embrasser avec un plus grand amour notre envie d’être le pratiquant du mihrab, le savant du minbar le conseiller de la mosquée. Nous devons transporter l’âme du mihrab dans la rue et le distribuer aux individus. Nous devons rencontrer toutes les beautés de L’islam avec l’humanité. Nous ne pouvons pas nous énerver envers quelqu’un. Nous ne pouvons pas accomplir notre mission en nous fâchant seulement envers une méchanceté, un acte immoral. Au contraire nous devons rendre beaucoup plus de service. Nous devons vivre et expliquer de meilleure façon les valeurs morales de notre Prophète (saw). Souvenez-vous du comportement de notre Prophète à Taif face à ceux qu’il a vécu, nous sommes responsables de répondre au mal avec de la bonté. Nous avons appris avec l’ordre de Notre Seigneur que la bonté est la seule chose qui va faire disparaitre le mal, nous sommes responsables de l’apprendre à notre nation. C’est pour cela que personne ne va désespérer, chacun d’entre vous va embrasser avec un plus grand amour, sa mission, son emploi, son mihrab et minbar

«  La présidence des affaires religieuses est l’assurance de la stabilité, unité et de la confiance de la religion en Turquie.. »

 La présidence des affaires religieuses est l’assurance de la stabilité, unité et de la confiance de la religion en Turquie et Diyanet n’est pas seulement celui de Turquie. Diyanet est celui de tous les musulmans vivant sur le monde entier Alhamdoulillah.